FOOTBALL CLUB DES ECRIVAINS DE SCHIRRHEIN : site officiel du club de foot de SCHIRRHEIN - footeo

ALLEZ LES BLEUS !!!

21 janvier 2009 - 00:00

Depuis le match du 14 décembre à Creutzwald, armé de son caméscope, Florian Courdavault, l'un des attaquants du FCE Schirrhein-Schirrhoffen, a compilé des milliers d'images dont certaines totalement inédites.
Florian Courdavault et son camécospe fixé à sa main droite : une scène désormais indissociable au FCE Schirrhein. Lundi après-midi, il disposait de plus de trois heures d'images.
Les premières ont été tournées dans le bus vers Creutzwald, la dernière séquence est le dîner au restaurant de Schirrhein le soir de la victoire contre Clermont.

« Le caméscope ? Je l'ai
emprunté à ma mère »


« L'idée de filmer est venue... de rien, sourit-il. C'est pour les souvenirs, pour voir comment se vit un match depuis l'intérieur. Le caméscope ? Je l'ai emprunté à ma mère pour une durée indéterminée... »
Pour ce documentaire, Courdavault a trouvé un assistant : Tristan Balieux. « Je lui passe le caméscope quand il faut que j'aille m'échauffer. C'était le cas à Creutzwald où j'étais titulaire alors que je ne m'y attendais pas ! »
Tout avait pourtant mal commencé puisque sur la route de la Lorraine, la batterie de l'appareil avait lâché. Une fois rechargé, il n'a raté aucun moment de cette folle après-midi : l'arrivée au stade de la Houve, l'échauffement (dont Sylvain Kettering devant une pub ''Feu Vert'' et son chat blanc), la causerie d'Hervé Sturm, les chants de victoire et Saïd Ighli au tambour.

Un arrière-train
dévoilé dans
l'allégresse générale


L'intensité monte d'un cran avec le retour en Alsace. La ola dans le bus, un arrière-train dévoilé dans l'allégresse générale et l'arrivée à Schirrhein où 400 personnes sont là pour accueillir les joueurs.
Le caméscope ne rate rien. Les images sont parfois floues, le zoom n'est pas toujours maîtrisé. Qu'importe, l'émotion est là. En permanence.
Et arrive ce 3 janvier. Le caméscope est à nouveau en action au restaurant de Schirrhoffen pour l'avant-match. L'image-choc, c'est Jérémy Ziegler qui fait la tronçonneuse et détend l'atmosphère.
Puis c'est l'arrivée au Parc des sports. Florian Courdavault filme en « non stop » l'entrée dans l'enceinte du stade et l'accueil chaleureux des premiers supporters.
« Avec Kettering, on s'est trompés de vestiaire », rigole Courdavault. Les images défilent et transmettent parfaitement l'intensité de l'événement. Les étirements et l'échauffement où Arnaud Marty qui tire à côté du but. « C'est bon signe », s'esclaffe-t-il. Il ne croyait pas si bien dire...
La séquence la plus forte, c'est le discours d'Hervé Sturm dans les vestiaires. Dehors, on entend le grondement de la tribune. « Ces gens ont un rêve... » commence le coach schirrheinois interrompu deux fois par un bruit de... chasse d'eau. Mathieu Granmasson peut-être ? Pas d'images pour le prouver...
Sturm cite alors Martin Luther King et un silence impressionnant s'abat sur le vestiaire. Le caméscope a saisi l'ensemble de la causerie. Énorme !
Pendant le match, les images tremblent. Courdavault puis Balieux filment comme ils le peuvent. Toute l'ambiance du banc de touche est là. Pas une seconde de l'explosion de joie finale n'échappe à l'objectif de l'appareil.
Plus tard, c'est l'arrivée à Schirrhein, le club-house plein comme un oeuf, les chants de victoire, l'arrivée au restaurant. L'image finale est forte : gros plan sur le téléphone portable de Pierre Dillinger où s'affiche le SMS de félicitations envoyé par Pape Diouf, président de l'Olympique de Marseille.
« Dès le soir, j'étais parti en vacances dans les Alpes, raconte Florian Courdavault, heureux comme un gosse en revoyant ces images. Et au stage en Allemagne, j'avais carrément oublié d'emporter le caméscope... »

« Arnaud m'a poussé à
continuer : "Filme tout !
N'aie pas peur" ! »


Mais promis, dès ce samedi, « ça va chauffer ! » « J'ai appris à filmer sur le tas, je pense qu'aujourd'hui, j'ai un BEP de cameraman, sourit l'ami Florian. Je me suis pris au jeu. Avoir cette caméra ne devait pas me perturber car moi aussi, je veux être dans le groupe des 18. Arnaud (Marty) m'a poussé à continuer. Il me disait : ''Filme tout ! N'aie pas peur ! Ce sont des moments uniques !'' »
Au final, le but est de regrouper les images sur un CD à diffusion limitée. D'abord et surtout pour les joueurs. « Je ne pensais pas que revoir ces images redonnaient autant de frissons », confie notre apprenti cameraman. Des images plus fortes que d'autres.

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
avsonzay a répondu au sujet UN PETIT COUCOU plus de 7 ans
TOURNOI PES 2011 plus de 8 ans
"Chamakh" a répondu au sujet Message de soutien pour SCHIRRHEIN plus de 8 ans
Gagnez des ballons, sacs de sport et chasubles avec Footeo & Clubeo plus de 8 ans
stage foot plus de 8 ans
2009-2010 : Notre parcours en Coupe de France plus de 9 ans
Un terrain synthétique au stade ? plus de 9 ans
UN PETIT COUCOU plus de 9 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :